La voiture

Mauvais carburant dans ma voiture : quelles conséquences ? comment réagir ?

Cela ne vous est peut-être jamais arrivé à la pompe, mais cette éventualité existe bel et bien : se tromper dans le type de carburant que l’on met dans sa voiture. Cela peut prêter à sourire, mais cela peut arriver plus fréquemment qu’on ne le croit : une voiture que l’on vient d’acquérir, une voiture de location ou tout simplement un moment d’inattention et ça y est, le mal sera fait. Si techniquement il est impossible à la pompe de verser du gasoil dans un véhicule essence, l’inverse est par contre tout à fait envisageable, à savoir verser de l’essence dans un véhicule gasoil. Tour d’horizon des différentes solutions pour remédier au problème.

Erreur de carburant : conséquences

Il faut savoir que tous les véhicules thermiques (gasoil ou essence) acceptent une certaine proportion de carburant qui n’est pas le leur. En général, ce pourcentage est aux alentours de 10%. Attention, il peut descendre jusqu’à 3% dans le cas de certains modèles pointus, de type Hdi ou Dci. Concrètement, cela veut dire que si votre véhicule diesel contient 10 litres de carburant, dont 9 litres de gasoil et 1 litre d’essence, cela ne devrait pas trop prêter à conséquence. Il est déconseillé bien entendu de rouler dans cette configuration, mais techniquement, la voiture devrait quand même pouvoir démarrer et rouler. Le cas du carburant “super” est un peu moins grave : que votre véhicule roule au super, au super sans plomb 95 ou 98, peu importe le type de carburant super que vous mettrez dans le réservoir, cela ne devrait pas empêcher la voiture de rouler. Néanmoins, dans tous les cas, essayez le plus tôt possible de remettre le carburant préconisé par le constructeur de votre véhicule pour éviter de provoquer des dommages dans le moteur.

Erreur de carburant : que faut-il faire ?

Ça y est, vous avez fait votre plein et horreur, vous vous apercevez que vous vous êtes trompé, vous avez “descendu” du super dans votre diesel ? Pas de panique. Si vous n’avez pas encore démarré, ne le faites surtout pas, contentez-vous de pousser votre véhicule sur le côté pour libérer la pompe. Avisez le personnel de la station-service, certaines proposent des solutions pour remédier à ce problème. Il vous en coûtera certes de la main d’oeuvre (et un plein de carburant à la poubelle), mais une fois le circuit totalement vidangé et le bon carburant remis, vous pourrez repartir normalement. Si la station ne propose pas ce service et si vous ne vous sentez pas l’âme d’un mécanicien avisé, il ne vous restera malheureusement qu’à faire appel à un dépanneur. Si votre assurance inclut une garantie assistance, vos frais vous seront remboursés, le cas échéant, tout sera de votre poche.

Essayer de vidanger soi-même

Si vous êtes assez doué pour la mécanique, vous pouvez bien entendu essayer de procéder vous-même à la vidange du réservoir. Attention, si l’opération est assez simple, prenez impérativement toutes les précautions d’usage, manipuler du carburant à l’air libre, surtout de l’essence, n’est jamais sans risque et vous ne serez jamais à 100% à l’abri d’une explosion ou d’un début d’incendie. Si pour diverses raisons vous souhaitez le faire vous même, voici la procédure à suivre. Le premier point à vérifier consiste à regarder si, avec un peu de chance, votre réservoir ne contient pas une vis de vidange, imaginée justement pour remédier à votre erreur. Si cette vis existe, il ne vous restera plus qu’à trouver un contenant de grande capacité (une grande cuvette, bassine), la poser sous votre véhicule au niveau du réservoir, puis de dévisser et d’attendre que le réservoir se vide. Ça y est, vous êtes sauvé.

Pour le cas où votre réservoir ne propose pas cette vis de vidange, un dernier plan B existe. Il consiste à repérer, sur votre voiture diesel, la localisation de l’arrivée du gasoil dans votre compartiment moteur. Si la pompe à gasoil est visible, vous verrez 2 durites sur cette pompe, une qui entre dans la pompe et une qui en ressort. L’astuce consiste à débrancher la durite de sortie, et à mettre une bouteille plastique en lieu et place. Il vous suffira ensuite de mettre le contact pour que le carburant gicle de la pompe et termine dans la bouteille. Le seul petit souci c’est que le carburant ne sortira pas en continu, une électrovanne coupera automatiquement la pompe au bout de quelques secondes. Il vous faudra donc couper le contact, le remettre, et ainsi de suite. C’est un peu fastidieux certes, mais avec un peu de patience, vous finirez par vidanger totalement votre réservoir. Attention, si vous optez pour cette technique, la pression en sortie de la pompe est très importante, donc potentiellement dangereuse. Et bien entendu, comme nous manipulons du carburant essence, hautement inflammable, interdiction de fumer dans les parages.

Ajouter un commentaire

Poster un commentaire